Un timbre-poste pour Eugène Vaillé

Eugène Vaillé à l’honneur dans le programme philatélique

vaille.jpgL’information est presque passée inaperçue et peu de monde connaît le nom d’Eugène Vaillé. Quoi qu’il en soit, un timbre-poste sur le personnage est annoncé dans le programme philatélique du premier semestre 2009, paru dans le Journal Officiel n°223 du 26 septembre 2007. Eugène Vaillé (1875-1959) est le premier conservateur du Musée Postal de France (photo ci-contre dans son bureau au Musée), ancêtre du Musée de La Poste, créé en 1946. Il occupera cette fonction jusqu’en 1955. Docteur en droit, Eugène Vaillé a initialement intégré les PTT en tant que bibliothécaire au ministère ; il assure logiquement alors la gestion de la bibliothèque centrale.

En 1936, il réussit à convaincre son ministre de tutelle, Georges Mandel, d’activer le projet de création d’un musée postal, projet déjà défendu au début du XXe siècle par Arthur Maury et régulièrement demandé par les philatélistes. L’entre-deux guerres agitée ne permet pas l’aboutissement du projet. Eugène Vaillé poursuit durant ce temps un travail d’inventaire des collections et des documents des archives de la bibliothèque centrale. Après l’Occupation en 1940, le projet refait soudainement surface. En 1943, le décret de création d’un musée postal est signé, Eugène Vaillé devient le président du conseil de gérance. Il faut attendre la Libération et le 4 juin 1946 pour que le Musée Postal ouvre finalement ses portes, à l’hôtel de Choiseul-Praslin dans le 6e arrondissement de Paris. Eugène Vaillé en devient naturellement le premier conservateur. Membre de l’Académie de Philatélie dès 1938, il s’impose en histoire postale principalement par la rédaction d’une somme inachevée, Histoire générale des postes françaises, dont sept volumes furent publiés entre 1947 et 1955 (édition originale consultable à la bibliothèque du Musée de La Poste). Retiré du Musée à cette date, Eugène Vaillé s’éteindra le 30 mai 1959 à Riols (Hérault), son village natal, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans.

Le Comité pour l’Histoire de La Poste prépare, pour le 50e anniversaire de sa disparition, un ouvrage sur Eugène Vaillé et son œuvre. Relais vous proposera de son côté des documents inédits sur le personnage.

À lire sur le personnage et la création du Musée Postal :
L. Albaret, « La création du musée postal (1942-1946) », Relais 96 (2006),
M. Hella, « Du musée postal de France au Musée de La Poste, L’Écho de la Timbrologie, 1802 (déc. 2006).

 


2 commentaires

  1. RIONDET-GENEVIER dit :

    j’ai entendu des échos très divers sur la gestion des archives « musée postal » pendant l’Occupation. Qu’en est-il ? Ces collections ont-elles été pillées ? Et par qui ?

  2. samp dit :

    Bonjour,

    Le Musée postal a officiellement ouvert ses portes en juin 1946. Durant l’Occupation, les collections et les archives destinées au Musée étaient principalement conservées au ministère, avenue de Ségur à Paris, prises en charge par Eugène Vaillé. À notre connaissance, aucun pillage n’a eu lieu durant cette période.

Répondre

LE CLUB DOMINICAIN - Artisa... |
CLUB DES LOISIRS DE LOCQUENOLE |
G.A.I.A |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gondwana
| homojeunes
| Le groupe central d'Amnesty...