Notes de lecture – Relais 104

vietranchee.jpgB. des Mazery, La vie tranchée, éditions Anne Carrière, Paris, 2008, 19,00 euros.

Le comité de rédaction de Relais n’a pas pour habitude de s’intéresser à un roman historique dans ses notes de lecture, mais cette exception confirmera la règle. Bénédicte des Mazery, journaliste devenue écrivain, raconte dans son dernier roman l’histoire de Louis, soldat convalescent dans un hôpital à l’arrière en 1917, qui se retrouve nommé  comme lecteur dans une commission de contrôle postal aux Armées. Dès les premières pages, se dresse devant nous la salle de lecture de la commission, ses hommes, embusqués ou déclarés inaptes au combat, mais aussi ses règles  – quatre cents lettres à lire par jour et par lecteur – ses jalousies, les directives de l’État-major et le travail de lecture d’une correspondance écrite au gré des offensives où l’on traque les indiscrétions et le découragement, le pacifisme et les propos jugés non conformes au moral des troupes et de l’arrière.

Par ce grave et beau roman qui donne finalement la parole aux anonymes du front à travers l’histoire d’un lecteur de la commission, Bénédicte des Mazery a construit son travail telle une véritable historienne, s’appuyant sur les archives du Service Historique de la Défense – citant ainsi de longs passages de courriers de soldats retenus par la censure – et sur la documentation du Musée de La Poste. Le choix de l’année 1917 permet surtout de lire dans ces correspondances, les offensives, l’arrivée dans le conflit des Américains, mais aussi le ras-le-bol de la guerre, les mutineries, le désespoir et la souffrance des hommes au front qui ne comprennent plus la politique du gouvernement et les décisions des généraux. Avec le caporal Louis, dont l’histoire est marqué par une jeune secrétaire nommé à la commission et la visite de son ami Fernand en permission, on découvre l’univers encore peu et mal connu des commissions du contrôle postal, institutions qui se sont multipliées durant le premier conflit mondial. Un voile levé sur des mots que l’on ne voulait pas entendre (LA).

 


Répondre

LE CLUB DOMINICAIN - Artisa... |
CLUB DES LOISIRS DE LOCQUENOLE |
G.A.I.A |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gondwana
| homojeunes
| Le groupe central d'Amnesty...