Relais 112. L’oblitération mécanique en France

nouaze.jpgL’oblitération mécanique en France, tome II, édition de la Fédération Française des Associations Philatéliques (FFAP), Paris, 2010, 282 pages, 26,00 € (prix de vente).

Le second tome d’Yvon Nouazé était attendu par les philatélistes et les historiens de La Poste. Après le premier opus publié en 2006, récompensé par le prix littéraire de l’Académie de philatélie, on attendait le tome II avec un complément chronologique – les machines à affranchir après 2005 – et des précisions sur les premiers travaux de l’auteur. C’est chose faite, et de belle manière. Dans une édition simple – on peut regretter l’absence de reproductions couleur pour certains plis ou objets présentés – mais efficace, Yvon Nouazé propose au lecteur néophyte ou spécialiste un travail de grande qualité. Fidèle à sa démarche, il reprend ses précédentes études en les complétant, tenant compte des publications des uns et des autres sur le sujet – et notamment des articles publiés dans… Relais. Les chapitres du premier tome sont ainsi repris, augmentés par des informations nouvelles, et de l’inédit résultat des recherches de l’auteur. Le complément à cette étude marcophile vient avec les chapitres sur les machines Néopost et Toshiba, mais également par la présentation et le décryptage ô combien précieux des codes installés par La Poste, FIM, REGATE et autres ROC. Afin d’aider le collectionneur débutant, Yvon Nouazé a ajouté un chapitre utile sur l’identification des machines, un glossaire et des compléments bibliographiques. Un travail où les collections de l’Adresse Musée de La Poste ont été sollicitées – et citées – par l’auteur, ce qui mérite d’être signalé. Les ajouts de « dernière heure » dans les ultimes pages de ce second tome laisse peut-être entendre une suite nécessaire à cette étude. À suivre donc ? (LA).

 


Répondre

LE CLUB DOMINICAIN - Artisa... |
CLUB DES LOISIRS DE LOCQUENOLE |
G.A.I.A |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gondwana
| homojeunes
| Le groupe central d'Amnesty...