Latécoère 521 (1934-1944)

 

late521.jpg

 

La SAMP a acquis le 13 mars 2007 une photo originale peu courante – provenant des archives du constructeur Latécoère – de l’hydravion Laté 521 Lieutenant de vaisseau Paris, immatriculé F-NORD, qui fut utilisé par Air France sur la ligne Paris-Amérique du Nord. Retour sur l’histoire particulière de cet avion unique.

 

 

Après avoir développer les avions Laté de la Compagnie Générale Aéropostale, l’ingénieur Pierre Georges Latécoère s’intéresse dans les années 30 aux hydravions de gros tonnage. Un Latécoère 521 est mis alors en projet et une base d’hydravions est installée à Biscarosse dans les Landes. Mis en chantier en 1933, le Laté 521 est achevé en juillet 1934. La puissance maximale de chaque moteur utilisé, des Hispano-Suiza de 860 cv, a imposé au constructeur Latécoère la fabrication d’un hexamoteur. C’est un sesquiplan à nageoires de 45 tonnes, avec 2 500 kg de charge utile et 5 878 km de rayon d’action, qui a une vitesse de croisière estimée à 250 km/h. La coque permet le transport de 24 passagers couchés (route transatlantique) ou de 72 passagers (route méditerranéenne). Sur le pont inférieur, on trouve un salon de 20 fauteuils, six cabines de luxe avec cabinet de toilette, une cabine pour 22 passagers, une cuisine, un bar et la soute à bagages. Le pont supérieur compte une cabine pour 18 passagers, une soute et un office pour les mécaniciens.

 

late521plan.jpgRéceptionné en 1934 par le pilote Jean Gonnord et de Crespy, avec les mécaniciens Verges et Decendit, il est fait son premier vol à Biscarosse le 10 janvier 1935. De nouveaux essais ont lieu au Havre en juin 1935, coordonné par le mécanicien Paul Decendit. Parti pour un vol de prestige avec le commandant Bonnot le 30 septembre 1935, le Laté 521 est à Dakar (Sénégal) puis à Natal (Brésil) en décembre, et rejoint finalement les Antilles françaises, pour la fête du tricentenaire de la colonisation. Arrivé en Floride américaine à Pensacola en janvier 1936, il est retourné à son mouillage par une tempête. Renfloué, il est renvoyé en France pour réparations ; mais il satisfait Air France qui veut l’utiliser sur une ligne aérienne transatlantique.

En 1937, avec la Compagnie Générale Transatlantique, la société aéronautique française crée une nouvelle filiale, Air France Transatlantique. En juin de la même année, le Laté 521 accomplit une traversée sans escale jusqu’à Natal avant de revenir à son point de départ par la route de l’Atlantique Nord. Le 25 octobre 1937, Henri Guillaumet s’envole de Port-Lyautey (Maroc) pour le Brésil pour battre le record de distance en ligne droite pour hydravion, soit 5770 km. Le 24 août 1938, un vol Biscarrosse – Lisbonne – Les Açores – New-York et retour est effectué par Henri Guillaumet et Leclerc. Équipé de propulseurs plus puissants, l’hydravion effectue six vols aller et retour en direction de New-York, entre les mois de mai et de juillet 1939. Le 15 juillet 1939, il traverse l’Atlantique et réalise la liaison directe New-York – Biscarrosse sans escale avec passagers – dont Antoine de Saint-Exupéry – en passant par Terre-Neuve, soit 5875 km à une vitesse moyenne de 206 km/h, un vol de 28h30 avec un moteur pourtant coupé sur 2300 km.

En 1940, avec le début du second conflit mondial, le Laté 521 est officiellement rattaché à l’escadrille E6 (unité d’exploiration codée) et est utilisé lors de patrouilles au-dessus de l’Atlantique Nord. Cette escadrille compte initialement des hydravions tous issus de chez Latécoère, comme le Laté 522 Ville de Saint Pierre qui a été militarisé, et trois Laté 523 commandés par l’armée française. En juin 1940, basé à Port-Lyautey, le Laté 521 regagne l’étang de Berre en France. Sans réelle mission durant quatre années, il est stocké comme d’autres hydravions. En août 1944, il est détruit dans la retraite allemande.

Laurent Albaret

Peu de documentation conséquente existe sur cet avion.
Une vidéo Air France sur la Laté 521 est présenté en ligne.

 


Répondre

LE CLUB DOMINICAIN - Artisa... |
CLUB DES LOISIRS DE LOCQUENOLE |
G.A.I.A |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gondwana
| homojeunes
| Le groupe central d'Amnesty...